SIEGE : HUMANTRIP, LE VOYAGE HUMAIN
Agence de voyage équitable et sur-mesure pour un tourisme responsable
Les Portes de l'Arbois Bât.B / 1090 rue René Descartes / Parc de la Duranne / 13857 AIX-EN-PROVENCE Cedex 3
Téléphone : 04.86.11.01.70/71/72 - Site internet : http://www.humantrip.fr
04 86 11 01 71

Argentine fluviale : profitez du festival du Chamamé pour visiter le Litoral argentin

Publié le 27.09.2016 à 19h36 • Mis à jour le 15.12.2017 à 15h00 | Par Human Trip
Festival international du Chamamé de Corrientes (Argentine)

Du 20 au 29 janvier 2017, en plein été, se tiendra une nouvelle édition du Festival international du Chamamé, cette musique populaire, rurale, qui est l'emblème sonore du nord-ouest argentin, du nord de l'Uruguay, du sud du Brésil et de tout le Paraguay. Le chamamé a donc son festival pendant l'été austral, dans la ville de Corrientes, capitale de la province argentine homonyme, une province délimitée à l'est et à l'ouest par les deux grands fleuves que sont le Paraná et l'Uruguay. Le festival propose un vaste éventail de styles et une grande variété d'artistes, depuis le chamamé traditionnel à la guitare et à l'accordéon pour accompagner des chanteurs solistes ou des groupes vocaux, jusqu'à l'électro-chamamé, avec ses synthétiseurs, ses bases et ses effets informatisés, sans oublier les danseurs en costume traditionnel (rien à voir avec le tango de Buenos Aires !). Le public peut assister à des méga-concerts le soir et participer de jour à des cours et des ateliers de danse. C'est aussi l'occazsion de déguster la cuisine locale, dont le célèbre chipá, un pain de farine de manioc agrémenté de fromage et de jus d'orange amère. Un délice (traditionnellement sans gluten) qui se mange sans faim en accompagnement d'une bière artisanale locale ou avec le mate dont le Litoral est le berceau historique.

Que faire d'autre dans cette région ?
Le Litoral a de nombreux atouts.

Dans la province de Corrientes, on commencera au centre par la Laguna Iberá (en langue m'byá, lagune des eaux brillantes), des marais qui deviendront l'année prochaine un parc naturel national. La Laguna Iberá est une réserve de vie sauvage, un sanctuaire pour toutes sortes d'oiseaux dont de nombreux palmipèdes et échassiers, pour les cerfs des marais, pour les caïmans noirs, et de nombreux végétaux, dont de magnifiques fleurs, des palmiers, des fougères luxuriantes. Depuis quelques années, l'Argentine a réintroduit quelques spécimens de jaguars dans cette réserve. Il faut donc s'y aventurer avec un guide bien formé. Toutefois, la Laguna Iberá est encore plus intéressante à l'automne et au printemps, lorsque les animaux sortent (en hiver, ils se protègent des températures trop basses pour eux, mais non pas pour nous, et en été, des trop fortes chaleurs).

Toujours dans la province de Corrientes, dans le sud, sur la rive de l'Uruguay, se trouve le petit village de Yapeyú, qui s'enorgueillit d'avoir vu naître le Père de la Patrie, le général José de San Martín, le 25 février 1778. La ville a été incendiée en 1817 par les Brésiliens qui tâchaient alors de conquérir la rive occidentale du Río Uruguay. Néanmoins des historiens ont pu identifier les vestiges de la maison occupée par le vice-gouverneur, don Juan de San Martín. Ces vestiges sont abrités dans un grand bâtiment que l'on peut visiter (avec le respect qui s'impose). La grande date pour visiter Yapeyú et participer aux festivités sanmartiniennes par excellence se situe en hiver, le 17 août, le Día de San Martín, qui commémore sa mort en 1850, à Boulogne-sur-Mer, en France.

Encore dans la province de Corrientes, voicin sur la rive du Paranán la ville de Bella Vista (traduisez Bellevue), qui est la capitale de l'orange amère qui fait la réputation de la province.

Et n'oublions pas les ruines des missions jésuites, qui ont été inscrites au patrimoine matériel de l'Humanité. Elles sont réparties dans toute la province. Beau circuit à composer, à vélo, à cheval, en voiture...

Autre particularité culturelle de l'été : février est la saison des carnavals.
Au sud du Litoral, dans la province de Entre-Ríos, le carnaval de Gualeguaychú est l'un des plus exubérants de la région. A vous dire le vrai, il n'a rien à envier à son homologue de Rio de Janeiro ! En 2017, il commence le samedi 14 janvier et il déploiera ses plumes, ses espadrilles, ses décolletés, ses chars, ses danses et ses musiques tous les week-ends jusqu'à la fin du mois de février.
Vous êtes intéressés ? Téléphonez-nous vite, car les réservations ont déjà commencé pour les places situées en tribune le long du Corsódromo de la ville.

A Gualeguaychú, le Puente Libertador General San Martín, long de 5.365 m, traverse le Río Uruguay et relie à la ville uruguayenne de Fray Bentos. On peut l'emprunter en voiture ou en car, à condition de se munir de son passeport (le contrôle douanier existe toujours entre les différents pays du continent).

Dans la province de Entre-Ríos, nous pourrons aussi vous proposer un parcours historique inoubliable sur les traces du général Justo de Urquiza (1801-1870), le grand personnage historique qui a marqué la province, l'un des principaux chefs fédéraux de la guerre civile qui suivit la guerre d'indépendance. Il devint le chef de l'Etat argentin en février 1852...

Du côté gastronomique, il faut parcourir la Route de la Yerba Mate (la RYM), qui fait le tour de différentes plantations où l'on soigne un arbuste d'un vert éclatant dont on cueille les feuilles, à différents degrés de maturité, pour en faire le principal ingrédient de la boisson nationale, le mate, une infusion d'origine m'byá (guaranie) transformée par la rencontre des populations précolombiennes de ces forêts subtropicales avec les jésuites européens. Comme le thé, la yerba nécessite un séchage, traditionnellement dans des fumoirs, et une fermentation. Plus le processus est long, plus la boisson sera riche en arômes variés. Les domaines sont les uns dirigés par des artisans, dont bon nombre de producteurs biologiques, les autres par des industriels qui brassent des quantités astronomiques. Des gîtes ruraux et des hôtels luxueux balisent la RYM et vous permetteront de vous loger à votre goût, dans des lieux dont la beauté vous séduira. La RYM traverse deux provinces, Corrientes au sud et Misiones au nord. Tout au bout de la Route, vous trouverez les célèbres chutes de l'Iguazú, l'un des plus beaux paysages au monde, que nous vous proposons de découvrir avec une communauté m'byá. Cela vous changera des cars du tourisme de masse.

Dans Misiones, le chamamé existe aussi et la province conserve aussi les restes de nombreuses implantations jésuites.

Extension possible vers le Brésil et l'Uruguay, en avion ou en car, ou vers d'autres destinations argentines.

Pour avoir des idées :
Festival international du Chamamé de janvier (sans oublier le Festival Federal qui se tient en février)
Le festival à regarder et écouter sur Televisión Pública, qui retransmet en direct plusieurs des nuits de la manifestation
Carnaval de Gualeguaychú : Facebook et site Internet
Ruta de la Yerba Mate (site Internet)

Réalisation PYMAC