SIEGE : HUMANTRIP, LE VOYAGE HUMAIN
Agence de voyage équitable et sur-mesure pour un tourisme responsable
Les Portes de l'Arbois Bât.B / 1090 rue René Descartes / Parc de la Duranne / 13857 AIX-EN-PROVENCE Cedex 3
Téléphone : 04.86.11.01.70/71/72 - Site internet : http://www.humantrip.fr
04 86 11 01 71

Témoignages voyageurs

Découvrez tous les témoignages de nos voyageurs.

4/10/2017
Groupe accompagné par Harold Fages été 2016
2/01/2017
Mr BEAUPLET Thierry

Voyage très dépaysant avec de superbes rencontres.
Tous les gens rencontrés ont été aux petits soins avec moi. J'ai adoré les échanges avec les enfants des écoles, les expériences culinaires, les visites de monuments et des temples et l’immersion totale dans la vie quotidienne des habitants.
Bref un merveilleux séjour !

20/08/2016
Nadia Lagarrigue

Un magnifique voyage hors du temps et de l'agitation des villes. L'Islande est magnifique. Nos enfants ont adoré et le séjour à été très bien organisé et s'est déroulé parfaitement. A faire et à refaire ...

10/06/2016
Muguette B.

Beau voyage pour rencontrer la population au plus près et vivre et partager leur quotidien, leurs coutumes, leurs religions. Une expérience loin des occidentaux et au coeur de la vie indienne.

8/04/2015
Jérémie D.

Circuit à la carte : Phnom Penh – Ta Keo - Sen Monorom - Bou Sra - Dak Dam - Sea forest - Kratié – Ban Lung - Kachah - Lumphat - Kompong Cham – Kompong Thom - Siem Reap

"Bonjour Pascale Voilà , de retour en France, Comme les précédents voyages, tout c'est très bien passé, déroulé comme prévu. Bon contact avec notre guide. Nous voyageons pour nous faire une idée par nous même de ce que nous lisons, voyons et entendons. Tous ces voyages sont donc des expériences formidables, Cette année, nous avons pu prendre le pouls de la vie cambodgienne. Le pays du sourire porte bien son nom, mais pour encore combien de temps. Nous avons le sentiment que ce pays devient le supermarché des pays capitalistes et de la Chine. Tout au long de notre voyage   nous avons pu constater que la déforestation massive, par incendie et tronçonneuse,  défigure ce pays. IL y a un pillage systématique des ressources naturelles au détriment des cambodgiens. Le programme mentionnant les magnifiques vues sur la jungle luxuriante et la "Sea forest", ne sont réduit qu'a presque plus rien. Nous pensons que dans quelques années, il n'y aura même plus de jungle ni de biodiversité. Ce n'est surtout pas un reproche à votre encontre, mais à l'inverse un remerciement de nous avoir permis de voir tout ça et de pouvoir " temoigner" et essayer de changer nos habitudes . Les hébergements étaient très bien, petite réserve pour la peu sympathique propriétaire du Homestay sur l'ile de Koh Trong. Ne pas programmer les chutes d'eau 7 étages à ban Lung en saison sèche, car 4 heures de 4X 4 aller retour ne valent pas le dépotoir que devient cet endroit. Après discussion avec des locaux, avons appris que d'autres chutes très belles et plus accessibles ne sont presque pas visitées. Nous avons pu retrouver des amis que nous nous étions fait il y a 2 ans à SIEM REAP. Pour nous, que du positif, A bientôt pour préparer notre prochain voyage. Bonjour à Alexandra, dont nous lisons les péripéties régulièrement Cordialement Jérémie D."

6/03/2015
Philippe F.


Circuit sur mesure en Birmanie : yangon-mandalay–bagan - pindaya-inle-kengtung- yangon- maulamyine-hpa an – Yangon
Bonjour, le voyage s'est tres bien passé comme j'ai deja pu le dire par Telephone à Pascale dès notre retour le trip etait parfait. Toutes les regions visitées ont leur charme, à chaque fois très différent il a correspondu totalement à nos attentes avec en prime la rencontre le dernier soir avec Alexandra au pied de la pagode Shwedagon ! nous avons été accompagné par Nandar, une guide tres compétente, agréable, disponible et jolie a chaque étape un accueil "Human trip" quelquefois traduit dans la langue de Goethe + quelques photos de notre periple seul point un peu en retrait : l'hotel dans le triangle d'or tenu par un chinois qui a oublié la gentillesse, la convivialité ...  y compris son chauffeur ....  Merci à toute l'équipe Human Trip pour l'organisation de ce voyage qui fait partie de ceux les plus réussis et pour lequel nous conserverons plein de souvenirs dans la tête  cordialement Philippe.

 
 

16/02/2015
Dominique R.

Voyage Inde du Sud Autrement, nov. 2014

Accueil : A l’aéroport, l’accueil de Vaidevi a été vraiment rassurant. Chaleureux et professionnel aussi. Toute la partie Chennai, pour nos débuts, nous nous sommes tout de suite sentis vraiment bien, en pays de connaissance, avec Philippe, les conductrices de rickshaws, Jay et Aquila, vraiment formidables et tous les artisans que nous avons vus ce jour là et ensuite à Chennai et à Pondichéry. Le clou a été l’école de danse dont nous gardons tous un souvenir ébloui ….
Chauffeur et Transport : Je dois dire qu’en ce qui me concerne, c’est la première fois que je voyageais dans des conditions pareilles, avec le même chauffeur du début à la fin du voyage. C’était un grand luxe. Ramdass a été vraiment formidable : très bon conducteur, attentif, discrRetour voyage ADM nov.2014et, très efficace pour retenir des places et trouver des guides, de très bon conseil. Discussions très intéressantes avec lui sur sa vie, sur la nôtre etc…Une mention spéciale pour nos deux conductrices de rickshaws que nous avons beaucoup aimées.
Hôtels : J’ai eu un penchant pour la guest house de Pondichéry, ainsi que pour l’hôtel de Kochin. Tous les autres ont été bien et variés. Les deux « Resort » vraiment  très bien aussi. J’ai du mal préparer mon voyage car c’était à chaque fois une surprise, et j’ai trouvé cela très agréable. Par contre, je ne me doutais pas que nous serions dans des hôtels aussi confortables. Je vous recommande aussi la maison dans la famille à Allepey : nous étions vraiment bien et les gens très gentils. Dans le village aidé par Speed Trust nous avons été très bien accueilli et nous étions dans des conditions très confortables par rapport aux gens du village. Rencontre d’étudiants australiens très sympas qui restaient là pour un mois je crois.
Artisans : Le bidonville ou est speedtrust nous a frappé et le travail fait est vraiment impressionnant ! Visites vraiment très intéressantes et variées. Il était troublant de retrouver les produits que nous vendons et de voir vraiment les personnes qui les confectionnent. La soirée chez le pêcheur a été très appréciée : dîner très bon et nous avons beaucoup parlé avec eux. Le village nous a vraiment impressionné et nous aimerions les aider plus et mieux. Nous avons assisté à la sortie des classes et les enfants ont été très gentils…


Visites : Visites de temples, palais, villages de palais, de villes très intéressantes et même passionnantes….Entre autres, les temples de Tanjore et celui de Maduraï…Nous avons été frappés aussi par la ferveur dans tous ces temples. Les différents palais aussi, la statuaire partout… Le mélange des religions. Le musée Ghandi, le palais de Kochin, la synagogue  etc…. tout cela nous a vraiment passionné ! Visite de l’entreprise de thé très intéressante avec un guide incroyable. Les backwaters m’ont beaucoup plu personnellement, mais pour certains, une journée aurait suffi. Les seules choses moyennement appréciées ont été la balade en bateau sur le lac (nous étions au milieu et n’avons rien vu : nous aurions finalement préféré faire une balade à pieds) et celle en jeep (le dos de certains d’entre nous a été à rude épreuve). Du coup, nous aurions pu profiter un peu plus de notre bel hôtel. Nous avons, par contre, visité un jardin rempli d’épices (green valley) sur les conseils de Ramdass qui aurait suffi. Les ballades dans les villes à notre gré ont été aussi assez fructueuses : Marché aux fleurs, aux poissons et restaurants….interessants. Nous avons eu une expérience incroyable aussi à Pondichéry puisque nous avons assisté aux cérémonies du 11 novembre…. Beaucoup de monde, enfants de écoles chantant la Marseillaise : très étonnant et incitant à la réflexion… Les restaurants, variés et bons.
Spectacles : Tous les spectacles, danse, combat, théâtre nous ont beaucoup plu.

Nos impressions : Contraste entre le monde religieux hindou du Tamil Nadu et les images de Jésus du Kerala. Les gens sont beaux et gentils. Personnellement j’ai retrouvé beaucoup de choses communes avec le Laos (physique des gens et certains temples communs : peut-être les Dravidiens…..). Beauté et dignité de toutes ces femmes en costume traditionnel mais après discussion avec certaines, leur statut est encore compliqué ! Même dans les villages assez pauvres, dignité de tous les travailleurs. Nature magnifique. Ce voyage nous a vraiment enthousiasmé. Nous n’avons pas toujours été à l’aise avec  ce qu’il fallait donner ou pas et cela a été le seul désaccord entre nous ou certains voulaient donner plus et les autres voulaient s’en tenir aux conseils de HumanTrip. Il ne se passe pas une journée sans que nous y pensions, d’une façon ou d’une autre et mercredi prochain, nous organisons une soirée pour rendre compte de ce voyage aux autres adhérents de notre Association. Merci à tous…Nandri. Dominique.

 

 

23/08/2012
Léa L.

Séjour humanitaire ONG Madras

L'arrivée en Inde ! On m'avait bien dit que je serai surprise par ce pays si différent, malgré les récits que d'autres voyageurs avaient pu me faire. Et pourtant les chaotiques routes indiennes en sortant de l'aéroport la veille au soir sont étonnantes ! En me levant ce matin, premier regard par la fenêtre sur le jour indien et ces familles qui se brossent les dents, étendent leur lessive, font à manger sur les toits ou dans la rue. Je suis logée dans un foyer pour jeunes filles du bidonville monté par Speed Trust et qui se situe dans un quartier de Chennai. Après l'accueil chaleureux des 11 filles autour d'un petit-déjeuner épicé (eh oui dès le matin!), je me rends donc dans les bureaux de l'organisation situés dans le slum de Pallavan Salai où l'on m'explique le travail que je pourrai entreprendre ! Le matin je reste ainsi avec les petits de la crèche, agés de deux à quatre ans, qui me regardent avec de grands yeux, pour ensuite rejoindre Debbie, qui travaille pour Speed Trust et est chargée de me présenter les différents projets menés par l'organisation. Vers 16h je rentre au foyer pour m'occuper des pensionnaires et de leurs devoirs. Je suis reçue très chaleureusement avec des danses et chants tamouls (un bonheur!) !

C'est parti ! J'apprivoise les petits de la crèche, avec qui la communication est certes difficile (le tamoul, je ne maitrise pas encore) mais qui sont adorables et pleins d'énergie ! C'est aujourd'hui l'anniversaire du petit Bharat, 3 ans, en l'honneur de qui toute la crèche partage un gâteau. Tout le bidonville peut profiter ce matin de musique indienne annonçant un prochain mariage.  D'où une petite séance de danse avec les enfants (tout étonnés de mes gestes peu indiens) ! Le soir au foyer, c'est atelier chapati avec la plus agée des jeunes filles, Gayathri, aux talents culinaires reconnues de toutes, avant de passer à table, c'est-à-dire au repas partagé par les filles assises en tailleur le long du mur. Dépaysant !

1er Week-end : Si le dimanche est libre, les Indiens travaillent le samedi ainsi que les écolières ! Je consacre ma journée essentiellement à l'élaboration d'un calendrier ludique pour les enfants, c'est-à-dire à bricoler des étiquettes portant le jour, le mois, la météo, à accrocher sur un tableau. Je retrouve ensuite mes jeunes amies au foyer où leur est donné un cours de danse (pour ma plus grande joie!!!). Ma première journée de libre, le dimanche, est plus difficile. Si fatiguée je commence par me reposer, j'ai bientôt très envie de partir à l'aventure dans cette grande ville indienne qui m'est complètement étrangère ! Mais les filles ne sont pas habituées à sortir et sont aux petits soins avec moi, si bien qu'elles hésitent quand je leur dit que je voudrais sortir... Quelle frustration ! Premier sentiment d'étouffement (si l'on exclut celui lié à la chaleur). Finalement, Gayathri et Indumathi m'emmènent me promener vers Valluvar Kottam, monument élevé en l'honneur d'un écrivain tamoul. C'est immergé dans la ville qu'on se rend vraiment compte de l'ambiance qui y règne, des gens qui nous observent, de l'effervescence !

Semaine 1 : Cette semaine tous les matins, un rickshaw vient me chercher au foyer, conduit par Adhilakshmi, formée par Speed. Je ne vous raconte pas la tête des autres usagers de la route quand ils nous voient dans notre petit véhicule jaune : une blanche à l'arrière et une femme qui conduit, ca fait beaucoup à regarder avec de grands yeux ! Habituellement, je passe la matinée avec un des deux groupes des enfants de la crèche. Avec une des maitresse, nous leur faisons réciter l'alphabet, les nombres jusqu'à dix ou encore des chansons en anglais, même s'ils n'ont pas l'air de tout comprendre ! Nous avons même entrepris de les faire peindre vendredi, ce qui leur a beaucoup plu ! Je découvre d'ailleurs que si pour moi tout est nouveau, c'est également la première semaine de crèche des petits, qui ont également besoin d'un temps d'adaptation. D'où les pleurs assez incessants des premiers jours, qui ont eu le mérite de m'apprendre le mot « Amma » qui signifie « Maman » en tamoul.

A côté de mon travail à la crèche, je m'occupe d'un projet devant réunir les photos de tous les enfants sur des panneaux de façon à les accrocher dans les salles de classe. Projet compliqué mine de rien, pour réunir les photos des 49 admis à la crèche : difficile de ne pas les confondre ou de compter les absents !

Cette semaine j'ai eu l'occasion de découvrir Chennai davantage. Le sentiment d'étouffement ressenti dimanche n'étant évidemment pas justifié, j'ai pu aller me balader librement dans Chetpet, à Parrys Corner ou encore à Marina Beach. Chennai est une vraie fourmilière ! La ville compte plus de 7 millions d'habitants et ça se voit, il y a des gens partout, des rues encombrées, des odeurs prenantes (pas toujours agréables...), beaucoup de bruit (surtout les klaxons) ! J'ai également pu faire la rencontre de Dominique, une française expatriée à Chennai, engagée notamment dans le projet du foyer de filles monté par Speed. Elle m'a montré un autre aspect de la vie indienne en m'emmenant diner avec elle dans un restaurant européen. Détail amusant : il est difficile pour les restaurants d'obtenir des licences pour la boisson dans l'état très conservateur qu'est le Tamil Nadu et dont Chennai est la ville principale, ainsi pour assurer son coup de rouge, il s'agit de l'emmener avec soi et de se le faire servir discrètement dans des verres à eau par des serveurs complices !

2ème Week-end : Aujourd'hui, expédition à Mahabalipuram, une petite ville assez touristique au sud de Chennai. Nous partons avec Preethi, une des filles du foyer, vers 7h du matin pour arriver quelques heures de bus plus tard, sous le soleil brûlant. La plage est plus agréable que celle de Chennai et les sites, dont le fameux temple du rivage, sont magnifiques ! Erreur de débutant à ne pas commettre : oublier sa crème solaire, son chapeau et ses lunettes. Aidées du Lonely Planet, la journée s'est révélée très sympa entre les visites, quelques emplettes, le déjeuner dans un restaurant sur les toits et la séance de massage ayurvédique ! Malgré quelques coups de soleil et quelques arnaques, une réussite !

Semaine 2  : Tour de Chennai en rickshaw ! A peine remise de mes aventures touristiques de la veille, je monte donc dans un tuk-tuk en compagnie d'un couple de Français, Xavier et Véronique, qui finissent leur tour du monde qui dure depuis 9 mois ! Nous faisons tout d'abord la tournée des temples, ce qui nous permet d'observer les rites hindous et de réviser un peu leurs principaux dieux (ce n'est pas une mince affaire !). Nous découvrons ensuite la basilique Saint Thomas, puis nous promenons brièvement sur Marina Beach avant de déjeuner puis rejoindre les bureaux de Speed Trust, où j'en profite pour aller dire bonjour aux enfants. La soirée est elle-aussi réjouissante puisque j'ai l'occasion de rencontrer un groupe d'étudiants français fraichement arrivés !  Nous en profitons pour échanger nos impressions de Chennai, ça me fait bizarre de discuter avec des jeunes qui pensent comme des européens !

Je reprends mardi mon rythme de travail, avec la crèche le matin, puis d'autres travaux pendant que les enfants font la sieste l'après-midi. Après mon travail aux bureaux de Speed je rentre au foyer pour m'occuper des filles et les aider à faire leurs devoirs, les faire pratiquer l'anglais. Certaines ont été mises en école anglaise et certaines suivent des cours majoritairement en tamoul. Grâce au programme, elles peuvent accéder à des enseignements d'un niveau supérieur auquels elles n'auraient pu prétendre ! Le système éducatif en Inde est en effet à deux vitesses : il y a l'école publique, à qualité d'enseignement moindre, et l'école privée, qui offre un enseignement d'une qualité suérieure mais qui est malheureusement coûteuse et donc inaccessible aux plus pauvres. L'organisation Speed Trust permet de financer les frais de scolarité de certains enfants, mettant ainsi à leur portée un enseignement de bon niveau.

3ème Week-end : expédition à Pondichéry où je peux rejoindre le groupe d'étudiants français rencontrés lundi ! Je pars le vendredi en bus à travers le Tamil Nadu, ce qui me permet d'observer en passant de minuscules villages indiens, aux maisons en toits de palmiers. Pondichéry est bien plus petite que Chennai mais également plus propre. Le quartier français est très joli et l'ambiance coloniale est encore palpable, malgré les rues encombrées et bruyantes, caractéristiques de l'atmosphère indienne ! Nous avons bien choisi notre moment : le week-end de la fête nationale ! La communauté française de Pondichéry s'anime ! Si bien que nous nous faisons enrôlés par l'association des Français d'Inde dans un défilé aux flambeaux le soir du 13 juillet, et le soir suivant profitons d'un superbe feu d'artifice sur la terrasse d'un restaurant puis d'une fête animée au lycée français. Je savoure les visites en compagnie du groupe, les explications de leur guide, moins arides et plus complètes que celles de mon (malgré tout fidèle) Lonely Planet, et surtout l'occasion de discuter de toutes ces découvertes, chose difficile à faire lorsqu'on est toute seule ! Dimanche matin, le groupe repart, je décide de rester une journée de plus. L'avantage à voyager seule c'est que l'on fait sans arrêt des rencontres ! Le soir je fais en effet la connaissance d'une jeune fille franco-indienne, avec qui je vais dîner dans le restaurant tenu par le propriétaire de la Guest House où je loge. Un très bon moment autour de plats français (la nostalgie du steak-frites...) à discuter de nos expériences indiennes ! Le lendemain matin, je reprends la route pour retrouver les enfants de Speed Trust et les filles du foyer, que j'ai bien du plaisir à revoir !

Derniers jours : Je reprends au début de la semaine mon travail avec les enfants, que nous faisons dessiner à plusieurs reprises pour leur plus grande joie. Moins salissant que la peinture, le dessin nécessite aussi moins de matériel si bien que chaque enfant peut faire sa petite œuvre, ce qui est plus amusant que de peindre chacun à son tour. Autre événement majeur de ce début de semaine : je finis enfin mon projet photos ! Au foyer, c'est l'anniversaire d'une des filles, Koushalia, en l'honneur de qui j'entreprends de faire des crêpes européennes, qui changent de leur dosa (crêpes indiennes). Sourires garantis ! La maitresse avec qui je travaille a de la fièvre, je reste donc une matinée seule avec les enfants ! Pas facile de les contenir, ils galopent partout et ne comprennent pas un mot de ce que je leur dis ! Le lendemain heureusement je reste avec Viggi, l'autre maitresse. J'en profite pour réviser quelques chants en français et les apprendre aux enfants (qui n'y comprennent pas grand chose mais ont l'air intéressés!). Le soir au foyer, après l'heure des devoirs, les filles et Jothilakshmi qui supervise les lieux, m'apprennent à porter un saree (ce n'est vraiment pas facile je vous assure) et me transforment en poupée indienne en me parant de leurs plus beaux bijoux !

Week-end à Alampoondi, petit village près de Gingee dans la campagne indienne ! Je dois rejoindre le groupe d'étudiants français au GRRC (Gandhi Rural Rehabilitation Center) où ils passent deux semaines, participant à la culture de spiruline, aidant à l'école et dans un centre pour handicapés. Le programme du week-end est d'organiser une kermesse pour les enfants du village ! Je pars donc samedi après une matinée de crèche pour les rejoindre en fin d'après-midi. Le réveil le lendemain matin en pleine campagne est agréable, après le tumulte de Chennai ! Nous nous mettons tôt à la préparation des stands et activités qui ne doivent débuter qu'à 15h. Les enfants sont très impatients et piétinnent aux portes du GRRC en attendant qu'on leur ouvre, mais il faut voir leurs sourires quand ils peuvent enfin entrer ! L'après-midi se passe très bien, ils ont l'air de bien s'amuser. Petit incident de fin pourtant, le téléphone d'une des volontaires disparaît... Il réapparait heureusement le soir même après l'intervention du chef du village (quel charisme!). Je rentre lundi matin après avoir encore partagé un petit déjeuner presque à la française avec le groupe, pour retrouver la crèche et les filles du foyer !

Dernière journée en Inde ! Pour l'occasion, Jothi m'habille de mon tout nouveau saree acheté à Chennai. Toute la journée j'ai droit à des sourires amusés de la part de toutes les indiennes que j'ai pu croiser ! Les au-revoirs à répétition sont assez douloureux mais je saisis l'occasion pour faire plaisir aux enfants en leur offrant des chocolats. Le plus difficile reste les adieux aux filles du foyer que je devrai quitter demain matin à 5h...

C'est fini : Ca y est le jour du départ est arrivé ! Un dernier au-revoir aux filles encore endormies et je m'en vais vers l'aéroport dans mon habituel rickshaw tandis que le jour se lève. J'ai devant moi de nombreuses heures de voyage à mettre à profit pour réfléchir à ce séjour bien riche en découvertes et en émotions. C'est peut-être en arrivant en France qu'on se rend vraiment compte de tout ce qui nous a marqué. On m'avait prévenue, mais j'ai mis plus de temps que l'avion à attérir ! Il a fallu se réhabituer à la vie occidentale et prendre peu à peu du recul par rapport à tout ce que j'ai pu entendre, apprendre dans ce bidonville de Chennai, sur les routes chaotiques de l'Inde, parmi ces gens aux manières de penser et de vivre si différentes des notres !

 

11/07/2012
Christian C.

Voyage Bolivie/Sud Lipez

Bonjour, et voilà nous sommes de retour de ce superbe périple ( en ce qui concerne les  paysages naturels notamment d'altiplano, c'est vraiment bien de "terminer" par la Bolivie car pour nous c'est vraiment le top ... notamment par rapport à l'Equateur et au Pérou ). Tout s'est (comme d'hab' ) super bien déroulé et puis c'est vrai qu'en Bolivie « Nada seguro, pero todo posible ! »
Amicalement
Brigitte et Christian C.

21/03/2012
Rozen B.

Voyage Andaman, l'autre Thaïlande,

Nous avons eu une guide anglophone attitrée et salariée pour les 3 premiers jours que nous avons passés dans la famille et qui est très bien connue des villageois (ce qui était vraiment nécessaire). Nous étions également accompagnés d’une jeune volontaire française qui venait d’arriver dans la structure, ce qui était bienvenu car ça nous a permis de nous remettre tranquillement à l’anglais.
Pour la suite du voyage, nous n’avions plus de guide attitré, plutôt des « référents » pour chaque lieu, des gens qui veillent de loin à ce que tout se passe bien, qui venaient nous voir pour nous tenir au courant (« c’est l’heure de manger », « on part faire du snorkeling » à Ko Surin, un prestataire de service pour la marche en forêt).
Toutes les structures d’accueil ont un lien avec Andaman donc nous étions toujours connus...
De fait la prise en charge a été bonne, les déplacements et les arrivées dans les lieux étaient toujours organisés et bien gérés.
Ça nous a convenu de cette manière, juste que les deux derniers jours, sur le Lac, on a fait moins de choses que prévu. Il y avait bien un référent, peu présent, qui parlait difficilement anglais, lequel a mis un jeune homme à notre disposition avec son bateau mais qui lui ne parlait absolument pas anglais. Il nous a juste emmené voir une grotte mais pas de kayak, pas d’orchidées, pas de singes alors qu’on aurait aimé qu’il nous aide à « découvrir » ce nouvel environnement dans lequel nous arrivions. La fin a été un peu chaotique, le chauffeur chargé de nous emmener du Lac à Phuket pour prendre l’avion n’est jamais arrivé, ils ont dépêché quelqu’un pour nous emmener en quatrième vitesse à l’aéroport [...]. Tout s’est bien terminé ! Bon ce n’était pas une réponse courte ! Quoiqu’il en soit ce voyage nous a enchanté, on en aurait presque redemandé ! Pour les photos on doit faire le tri ce WE et pas de pb on vous enverra des photos! On fait le débrif à Karen en vous mettant en copie. Cordialement.

Vous souhaitez laisser un avis sur le « Voyage Témoignages voyageurs () », cliquez ici.

Réalisation PYMAC